Besoin criant de logements en région

2022-06-21 - Avoir un toit sur la tête, ce qui peut sembler si simple pour certains, est présentement assez difficile pour d'autres.

L'enquête de l'APCHQ révèle un déficit de 300 propriétés à vendre et de 90 logements locatifs privés dans la région.

C'est également 324 ménages qui sont en attente d'un HLM ou d'un supplément au loyer, mentionne le directeur général de l'Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec, Nicolas Brisson.

Pour qu’un marché immobilier soit équilibré, il faut que le taux d’inoccupation soit de 3 pour cent, explique le gestionnaire immobilier, Nick Savard.

Selon l'APCHQ, la pénurie de logements dans la région se traduit par la hausse du coût des logements et par l'augmentation du nombre de citoyens incapables de se loger.

Une crise du logement qui perdure, selon le coordonnateur à l'Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue, Bruce Gervais, depuis près de 17 ans dans la région.

Si l’APCHQ n’envisage pas une amélioration de la situation à court terme, elle propose tout de même des solutions : améliorer les processus de recherche de main-d’œuvre en construction, réduire les délais d’application pour les projets de chantiers et favoriser la densification urbaine.