Crise du logement : Les locataires à bout de souffle

2022-06-30 - À Rouyn-Noranda, trois ménages vont se retrouver sans logement d'ici quelques mois, nous dit l'Office municipal de l'habitation.

Plusieurs locataires sont à bout de souffle.

À la veille du 1er juillet, c'est une situation qui suscite le mécontentement, comme le mentionne le coordonnateur de l'ALOCAT (Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue), Bruce Gervais.

Dans ce marché immobilier houleux, les conditions des locataires sont parfois inacceptables.

Un climat de peur règne chez certains, qui n'osent pas se plaindre par crainte de se faire évincer.

La directrice générale de l'OMH de Rouyn-Noranda, Annie Duquette, rappelle que l'organisme offre des outils pour les citoyens dans le besoin.

Le gouvernement annonce aussi la bonification de l'allocation logement et des suppléments au loyer, une somme toutefois peut élever pour combler tous les besoins, selon la directrice des communications chez Ressourcerie Bernard Hamel, Nathalie Larose.

C'est une situation, on le rappelle, qui est causée par l'inflation et la pénurie de logements qui frappe toute la province.

La ville de Rouyn-Noranda se démarque avec l'un des pires taux d’inoccupation au Québec.

Ce sont seulement 0.3 % des logements qui sont disponibles.