Dénouement dans le dossier des fermiers enclavés

2021-04-30 - ​Le ministère des Transports passe à l'action dans le dossier des agriculteurs enclavés du secteur de Mont-Brun.

Le MTQ va finalement renforcer suffisamment le pont du ruisseau Marcoux, dans le rang des Ponts, pour permettre le ravitaillement des bêtes des fermiers du secteur.

Les travaux de renforcement de la structure, qui s'amorceraient en juin prochain, devraient durer 5 semaines, si les délais de livraison des matériaux sont respectés. Selon le directeur général régional du MTQ, Philippe Lemire, ils permettront au pont de passer d'une limite de 5 à 54 tonnes, pour un train routier et à 40 tonnes, pour un camion semi-remorque.

L'Union des producteurs agricoles de l'Abitibi-Témiscamingue se dit satisfaite de la décision du MTQ, bien qu'il s'agisse d'une solution temporaire. En effet, le ministère a un projet de réfection qui doit se mettre en branle éventuellement, dans le but de reconstruire la structure désuète qui est en fin de vie.

En attendant, les fermes Migneault s'organisent. Samedi, des citoyens de Mont-Brun vont remplir leurs voitures avec du maïs, afin de nourrir les vaches des agriculteurs enclavés.

Rappelons que si la situation connaît une fin heureuse, reste que, pour plusieurs autres entreprises de la région, l'état des ponts est toujours aussi préoccupant. D'après Philippe Lemire, le départ de plusieurs ingénieurs du MTQ pour d'autres postes et le non-remplacement de ceux-ci, explique, en grande partie, les retards dans les travaux du ministère.