Donner une 2e chance aux chevaux

2021-05-26 - Une femme de Rouyn-Noranda sauve ces équidés.

Depuis 10 ans, Mélanie Tardif accueille dans son sanctuaire Bonapace-Tardif, à Évain, des chevaux abandonnés ou maltraités. Détentrice d'un diplôme universitaire sur le comportement équin, elle aide les propriétaires de chevaux à mieux comprendre les besoins de leur animal.

Elle avertit les gens : détenir ce type de bête est onéreux. Il en coûte entre cinq et dix mille dollars par année, seulement pour la pension et les frais vétérinaires. Ce rêve peut donc facilement se transformer en cauchemar.

La Rouynorandienne souhaite que les futurs propriétaires de chevaux soient plus au courant des sacrifices qu'il faut faire pour ces bêtes et qu'ils soient sensibilisés, dès le départ, aux types de maltraitance qu'il peut y avoir envers les chevaux.

Lili Mercure est allée à sa rencontre pour en apprendre plus sur ces sauvetages d'animaux.