La frontière Ontario-Québec est peu respectée

2021-05-20 - Des non-résidents du Québec bien présents sur le territoire.

Nombreuses sont les plaques de l'Ontario observées, à traverser la frontière au Témiscamingue. La ville de Témiscaming voit dans ses stationnements de commerces plusieurs véhicules immatriculés de l'Ontario. Alors qu'il est interdit pour les Ontariens, même s'ils détiennent une résidence secondaire au Québec, de visiter les commerces et boutiques.

Le maire de la municipalité, Yves Ouellet, se dit inquiet de la situation, puisque l'Ontario enregistre toujours un nombre important de cas de COVID-19. Même idéologie du côté de la médecin-conseil à la santé publique, Omobola Sobanjo, qui estime que les policiers doivent assurer un contrôle des plaques et interroger les conducteurs sur les raisons de leur présence dans la région.

Des points de contrôle sont érigés à l'entrée du Québec, mais la présence des policiers n'est pas assurée 24 heures sur 24, selon la Sûreté du Québec.

En revanche, le président de l'Association régionale des pourvoiries, Yves Bouthillette, aurait préféré davantage d'assouplissements pour les pourvoyeurs. Lui, qui comprend mal la raison pour laquelle il ne peut accueillir de clients ontariens, alors qu'il voit plus de plaques de l'Ontario que du Québec sur les routes.