Un chantier sur la réussite de l'enseignement supérieur

2021-02-02 - Ce chantier, qui se tient du 1er au 5 février, a pour but d'augmenter le taux de diplomation postsecondaire au Québec.

Selon les données du ministère de l'Enseignement supérieur, le taux d'obtention d'un diplôme postsecondaire stagne maintenant depuis 10 ans au Québec, alors que les chiffres sont bas et préoccupants.

La région, d'ailleurs, ne fait pas exception à ce chapitre, alors que le Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et l'UQAT suivent de très près la moyenne provinciale.

Par contre, Denis Martel, recteur à l'UQAT, spécifie que des erreurs méthodologiques ont été effectuées par le gouvernement, lors du calcul du taux de réussite, alors que, pour sa part, Sylvain Blais, directeur général du Cégep, mentionne que le diplôme collégial est plus difficile à obtenir qu'un diplôme secondaire ou universitaire, en termes de réglementation.

Par le biais du chantier, on souhaite donc résoudre les différents problèmes qui peuvent affecter la persévérance et la réussite des étudiants, mais également l'accessibilité aux formations offertes.

D'ailleurs, la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, annonce une aide financière de 300 millions de dollars aux étudiants, qui permettra d'augmenter leurs chances de réussite.