Le suicide : une problématique bien présente dans la région

2021-02-01 - Depuis le début de la pandémie, le nombre de demandes d'aide n'a d'ailleurs pas cessé d'augmenter.

Selon Marianne Chouinard, directrice générale de l'organisme Besoin d'aide 24/ 7, le nombre d'appels reçus par l'organisme en Abitibi-Témiscamingue a explosé en 2020, alors que plusieurs citoyens ont développé de l'anxiété, en raison de la crise du coronavirus.

Plus spécifiquement, l'organisme a vu une hausse des appels de 25 % au courant du printemps et une hausse d'environ 11 à 25 %, depuis l'automne.

Selon les plus récentes données de l'Observatoire, datant de 2017, le taux de mortalité par suicide dans la région se situait à près de 24 % sur 100 000 citoyens, comparativement à environ 12 %, à l'échelle provinciale.

D'ailleurs, l'implantation d'un premier centre de crise, en Abitibi-Témiscamingue, est prévue en décembre 2021, à Malartic.