Des ateliers virtuels contre la détresse psychologique chez les jeunes

2021-03-30 - La Fondation Jeunes en Tête a entamé sa tournée des écoles secondaires avec une série d'ateliers virtuels sur la détresse psychologique.

Selon la Fondation, un jeune sur deux présente de la détresse psychologique, depuis le début de la pandémie. On parle notamment de symptômes liés au trouble d’anxiété généralisée ou de dépression majeure. Or, d'après l'organisme, 70 % des jeunes qui souffrent de dépression n’en parlent pas, par peur de se faire juger. Une situation qu'aimerait changer Mélanie Boucher, directrice générale de la Fondation.

Conséquemment, par le biais de la présentation de ces ateliers, qui se poursuivra jusqu'au 3 juin, elle espère amener les jeunes à s'ouvrir davantage, tout en leur permettant de se doter d'outils pour garder un bon niveau de santé mentale.

En Abitibi-Témiscamingue, où l'organisme prévoit rejoindre 650 jeunes, les premières écoles visées sont la Cité étudiante Polyno de La Sarre, Le Séjour de Macamic et La Concorde de Senneterre.

Pour sa part, Alexy-Ann Lévesque, intervenante en persévérance scolaire au Carrefour Jeunesse Emploi d'Abitibi-Ouest, indique qu'elle a elle-même remarqué les effets de la pandémie chez les adolescents qu'elle rencontre. Elle a notamment constaté que les jeunes vivent plus de stress lié à leurs résultats académiques, entre autres.