Rassemblement pour préserver la langue anicinabe

2021-09-09 - C’est un enjeu important pour les communautés autochtones, qui veulent aussi trouver des solutions pour conserver leur culture.

La troisième édition du Miaja, à Minwashin, s'étale sur deux jours et est l'occasion de comprendre la culture anishnabe. Selon le vice-chef du conseil de la première nation d'Abitibiwinni, James Cananasso, la compréhension de leur culture, c'est déjà un pas en avant vers la réconciliation entres les Autochtones et les Allochtones.

Dans la même lignée de pensée, le député sortant de l'Abitibi-Témiscamingue, Sébastien Lemire, qui était de passage à l'événement, considère qu'il faut apprendre à retravailler sur la manière de cohabiter sur le territoire.

Pour le président de Minwashin, Richard Kistabish, il est important de comprendre les peuples, afin de combattre le racisme et c'est ce que tente de faire le Miaja.